Présentation du centre de santé départemental de Saône-et-Loire

En Saône-et-Loire, l’activité du centre de santé départemental sera consacrée dans un premier temps à la seule pratique de la médecine générale.

  • UN PROJET INNOVANT

La Saône-et-Loire propose de porter un modèle de centre de santé spécifique et innovant, au regard d’une part de son caractère multisites, et d’autre part de la dimension départementale de la structure.

Le déploiement est ainsi envisagé par étapes sur les territoires, avec un siège centre, et plusieurs lieux de consultations formés de centres de santé territoriaux et d’antennes associées. Cela permettra d’aboutir à une organisation territoriale de proximité. A terme, 45 antennes associées ont ainsi été retenus pour couvrir les territoires les plus touchés par ce problème de démographie médicale.

30 médecins prendront progressivement leurs fonctions dans les différents centres de santé territoriaux.

Parallèlement au caractère multi site du centre de santé départemental, les médecins salariés, en complément des consultations de médecine générale de ville, consacreront une partie de leur temps de travail aux missions départementales axées sur la santé, telles que la Protection Maternelle et Infantile, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, l’Aide Sociale à l’Enfance ou toute autre action de santé publique jugée nécessaire par le Département.

Le centre de santé s’attachera également à avoir un positionnement innovant sur le champ de la télésurveillance, télémédecine (liaison antenne-siège) ainsi que sur l’accueil d’étudiants en médecine.

  • UN PROJET APPUYÉ SUR CINQ PRINCIPES D’ACTIONS
    La conception et la mise en oeuvre du projet de centre de santé s’inscrivent dans une approche pragmatique pour répondre aux besoins sanitaires et sociaux des territoires concernés. Ce projet a été conçu, dès son origine, en lien étroit avec l’Ordre des médecins, l’Agence régionale de santé et la Caisse primaire d’assurance maladie.

Il repose sur 5 grands principes d’actions :

  1. Subsidiarité : l’objectif est d’apporter une réponse complémentaire aux initiatives existantes (Maisons de santé pluridisciplinaires et professionnels libéraux). En cela, le Département assume et conforte son rôle de garant de l’équité territoriale et contribue activement à rétablir l’égal accès de tous les citoyens aux soins de proximité.

  2. Consensus local : l’installation du centre de santé départemental dans les différents sites ne sera envisagée que dans les communes où un fort consensus (professionnels de santé, habitants, collectivités, établissements, etc.) et un accompagnement local sont engagés.

  3. Complémentarité : le projet du centre de santé départemental posera clairement comme objectif central le principe d’un travail en réseau avec les acteurs locaux du champ de la prévention, sanitaire, et médico-social. Il contribuera ainsi activement aux logiques partenariales incarnées par les Contrats locaux de santé et les projets de territoires.

  4. Agilité : le déploiement du centre de santé sera pensé de manière suffisamment agile pour rendre possible la fermeture d’une antenne, et son redéploiement dans une autre zone, dès lors qu’une installation médicale ou un projet structurant viendrait modifier la situation dans la commune considérée. L’objectif est en tout état de cause de ne créer aucune situation de concurrence entre les différents modes d’accès à la médecine générale.

  5. Equilibre financier : après une phase de montée en charge, le centre de santé départemental devra atteindre un équilibre financier grâce à une organisation et une gestion rigoureuse permettant d’équilibrer les charges et les recettes. La participation des communes et des intercommunalités constitue un point important dans la réussite du projet, à l’image de l’implication de la Communauté de communes Le Grand Charolais, de la Communauté de Communes du Grand Autunois Morvan, de la ville de Chalon et de la ville de Montceau-les-Mines dans la mise à disposition des locaux destinés à accueillir les 4 centres de santé territoriaux.